04 avril 2009

je suis seule aujourd'hui. seule comme un rat mort. la solitude qui vous prend au corps, vous tord, vous submerge, vous arrache les cheveux. seule face à la faim, seule face au vide. penser à eux, à leur bonheur, à leur rire. à leurs souhaits, à leurs amours. je fais ma crise, seule seule seule et seule. et je pense à elle, aussi. c'est dans les gênes sûrement. mais comment se laisser submerger par la solitude, le vide, jusqu'à en crever? comment s'est elle laissée enfermée à ce point dans cette peur... [Lire la suite]
Posté par petitboutvide à 09:41 - Commentaires [1] - Permalien [#]

04 avril 2009

Se détester. se haïr à en vomir. admirer ce vide si présent, et le combler, pour voir. voir les peurs balayées, voir les doigts tout au fond de la gorge comme une libération honteuse. un malentendu, sûrement. quelques rebuts, quelques désirs, et de vagues ambitions. givrer ses émotions, les congeler pour les garder encore un peu. comme la preuve d'une vie, anciennement présente. peut-être trop, même.
Posté par petitboutvide à 09:33 - Commentaires [1] - Permalien [#]
03 avril 2009

il est probable que.
Posté par petitboutvide à 09:28 - Commentaires [0] - Permalien [#]
03 avril 2009

Usée. comme un vieux jean troué, une star déchue, une ballerine de danse, un mascara sec.
Posté par petitboutvide à 09:27 - Commentaires [0] - Permalien [#]
16 mars 2009

Et soudain la peur au ventre. J-3.
Posté par petitboutvide à 14:40 - Commentaires [0] - Permalien [#]
15 mars 2009

juste rester là. attendre au soleil que le temps passe. la bouche fermée. louchant sur des carottes rapées. stridantes et colorées. c'est beau, les carottes. il fut un temps où c'était les snickers, le comble du beau. du sain. de l'envie. rester là. attendre que petit à petit ce corps trop présent se fonde dans le paysage. se fonde sur lui même. se fonde dans le néant. juste être là, un peu. parce qu'un jour ça s'en ira, comme c'est venu, et que la vie pourra revenir. mais pour l'instant, laissons, savourons,... [Lire la suite]
Posté par petitboutvide à 12:47 - Commentaires [1] - Permalien [#]

13 mars 2009

sous ma lame, je les sens. ultime petits liens avec la vie. ces petites rivières bleues qui se promènent avec nonchalance le long de mon bras. ça me démange. retenir la pression, un peu. le coeur qui bat. touché? non. hésitation. il en faudrait si peu. mais c'est trop facile.
Posté par petitboutvide à 18:57 - Commentaires [0] - Permalien [#]
13 mars 2009

voila. ai passé la journée ENTIERE à criser. un max de choses à faire. et puis non. ai "préféré" passer la journée tête au dessus de la cuvette. le ventre déchiré, le souffle haletant, à peine la force d'écrire. et la gorge en sang. et les bras, aussi. parce que ça fait trop longtemps.
Posté par petitboutvide à 18:46 - Commentaires [0] - Permalien [#]
13 mars 2009

si je ne reviens pas immédiatement à 40kg je vais péter un cable. un GROS cable.
Posté par petitboutvide à 18:29 - Commentaires [0] - Permalien [#]
12 mars 2009

jamais ils ne pourront comprendre la souffrance qui coule dans mes veines. jamais ils ne pourront sentir ce soupçon de vie, le seul me restant, filer entre mes doigts insouciants. j'ai mal et il me manque. où est passé notre amour? où est donc passé le printemps? vous allez me répondre qu'il est là, tout près, présent dans chaque bourgeon près à donner vie. mais non. pour moi le printemps s'est éteint il y a déjà bien longtemps. le printemps était dans ses bras. chaque nuit des bourgeons s'épanouissaient, entre nos... [Lire la suite]
Posté par petitboutvide à 19:13 - Commentaires [0] - Permalien [#]